24/10/2017

offres

disponibles

641

641

résultat(s)

Voir les offres

Le groupe Aérolima, prêt à décoller, recrute

Me 03 Mai 2017 |
Photo Le groupe Aérolima, prêt à décoller, recrute

Présentation de la structure

Le groupe Aérolima spécialisé dans la location et la maintenance d'engins aéroportuaire, recherche des professionnels pour ses sites parisiens, en province et dans les départements d'outre-mer. Des mécaniciens, des électro mécaniciens et des carrossiers peintres.

« S'ils sont curieux, ils vont se régaler car ils travailleront sur des tas d'engins différents » déclare d'emblée Sandra Sznajder, responsable RH d'Aérolima, un groupe spécialisé dans la location et la maintenance d'engins aéroportuaire. « Concrètement, nous nous occupons de tout le matériel que l'on retrouve autour d'un avion en escale, à savoir les plateformes élévatrices, les escaliers passagers, les camions hôteliers ou encore les véhicules qui tractent les avions. Nous louons ces engins et assurons la maintenance. Nous fonctionnons comme un gros garage. » Le groupe développe également une activité autour des véhicules légers « Nous souhaitons de plus en plus travailler sur les voitures de service qui se déplacent au sein de l'aéroport. Cela évite à ces véhicules de sortir de l'aéroport et donc de passer par la procédure de filtrage de plus en plus lourde » explique Sandra Sznajder.

 

A la recherche de mécaniciens et carrossiers peintres

Aérolima est implanté au sein des aéroports parisiens Roissy Charles de Gaulles où se situe son siège, mais aussi au Bourget et à Orly, en province à Lyon, Nice, Bordeaux et bientôt à Toulouse et Nice ainsi qu'en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion à partir de juin prochain. Le groupe de plus en plus présent sur le territoire recrute donc de nouveaux collaborateurs depuis le début de l'année. « Nous recherchons des professionnels pour tous nos sites, des mécaniciens, des électro mécaniciens et des carrossiers peintres. Des personnes expérimentées mais aussi des jeunes. Ce qui compte, c'est d'avoir de l'expérience et un savoir-être dans l'entreprise » explique Sandra Sznajder qui le reconnait : « C'est très difficile, encore plus peut-être que dans le domaine de l'automobile même si nos métiers sont proches. Il n'y a qu'une seule école qui forme aux engins aéroportuaires. Nous sommes donc ouverts aux personnes ayant de l'expérience dans les poids lourds, le domaine agricole, les TP et la manutention. »

 

En plein développement

Sandra Sznajder assure que le groupe né de la fusion de deux entreprises (Euroman et Manustra Aéroportuaire) est en plein développement avec les ouvertures récentes de nouveaux sites et la création d'une filière ingénierie en juillet 2016. « Mais c'est aussi important de le signaler, Aérolima est une PME indépendante et française. Les employés aux 35 heures bénéficient d'un 13ème mois et nous avons désormais la possibilité de leur proposer de changer de site s'ils le souhaitent. Travailler pour un groupe comme le nôtre est très enrichissant d'un point de vue de l'expérience. Nos collaborateurs travaillent dans un espace sympa, un aéroport. »

Aérolima qui compte aujourd'hui 190 collaborateurs et affiche un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros voit l'avenir de manière optimiste. « Nous sommes liés au mouvement des avions et l'activité est en hausse » insiste Sandra Sznajder. Donc pour elle, il n'y a pas d'inquiétude à avoir au niveau de l'emploi. « Nous n'avons qu'un seul concurrent. TCR un groupe belge. » Aérolima aurait de son côté des ambitions européennes. « Notre activité va décoller » prédit-elle.
Partager

Retour à la liste

S'abonner à la newsletter