16/10/2018

offres

disponibles

793

793

résultat(s)

Voir les offres

Portrait d'Antinéa Dumondin apprentie secteur mécanique

Lu 02 Janvier 2017 |
Photo Portrait d'Antinéa Dumondin apprentie secteur mécanique

Le combat d’une jeune passionnée pour s’imposer dans le monde de l’automobile

Antinéa Dumondin a mis du temps à se faire une place dans le milieu de la mécanique, mais aujourd’hui ses efforts paient. Elle est en apprentissage depuis 3 mois à Dax. Son conseil : ne rien lâcher.

Votre parcours a été semé d’embuches. A quoi avez-vous été confrontée ?

Antinéa Dumondin : Il faut savoir pour commencer que j’ai toujours voulu faire de la mécanique. A la fin de ma troisième, j’ai donc décidé de me diriger vers l’apprentissage. J’ai démarché de nombreux garages mais les patrons avaient beaucoup de doutes sur mes motivations. Je me suis retrouvée dans l’obligation de changer de projet. J’ai alors passé un CAP vente sans jamais oublier ma passion. Pour faire de la mécanique, j’ai intégré l’armée que j’ai dû quitter après un accident. J’ai finalement été embauchée il y a 3 mois dans un garage à Dax. Me voilà maintenant en bac pro mécanique.

Qu’est-ce qui vous plait dans la mécanique ?

Antinéa Dumondin : C’est une passion. Tout me plait dans la mécanique. J’aime avoir les mains dans le moteur. Je m’en mets partout mais j’adore ça (rires). Quand j’étais petite, dès qu’un vélo déraillait, c’est moi qui m’y collais. Puis au moment où mes amis étaient en âge d’avoir des scooters, j’ai commencé à davantage m’intéresser à la mécanique. Tout est parti de là.

Quels conseils donneriez-vous à des jeunes filles comme vous ?

Antinéa Dumondin : Il ne faut surtout rien lâcher. La persévérance est le maître mot. Il n’y a que l’effort qui paie. La preuve ! Ensuite, je conseille vraiment l’apprentissage. C’est très enrichissant d’un point de vue personnel et professionnel. Allez-y !

Partager

Retour à la liste

S'abonner à la newsletter