17/12/2018

offres

disponibles

738

738

résultat(s)

Voir les offres

Portrait de Frédéric Servant - mécanicien de formation devenu carrossier à son compte

Ma 02 Fevrier 2016 |
Photo Portrait de Frédéric Servant - mécanicien de formation devenu carrossier à son compte

Frédéric Servant, passionné devenu chef d’entreprise à 35 ans

Mécanicien de formation, Frédéric Servant est aujourd’hui chef d’entreprise à Libourne. Selon lui, pour réussir, il faut de l’ambition de la volonté et surtout avoir envie de travailler.

Quelles ont été les étapes qui vont ont conduit à la création de votre entreprise ?

Frédéric Servant : J’ai commencé par travailler en tant que mécanicien dans différents ateliers. J’ai également été responsable après-vente dans un gros groupe automobile à Bordeaux mais c’est à l’âge de 35 ans que j’ai effectivement décidé de me lancer. Le 1er juillet 2006, je me suis offert ma première carrosserie !

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

Frédéric Servant : Je suis passionné d’automobile dès mon plus jeune âge. J’aime la voiture et la vitesse. Mon père faisait de la mécanique et de la compétition automobile. Il m’a transmis sa passion. C’est fantastique de remettre en état une voiture accidentée. J’aime mon métier et le considère réellement comme un beau métier.

Quelles sont les qualités qui vous semblent indispensables ?

Frédéric Servant : Il faut de la volonté, de l’ambition, ne jamais rien lâcher et surtout avoir envie de travailler. Ensuite, c’est plus terre à terre, mais pour pouvoir acheter une entreprise, il est bon d’avoir un minimum d’apport pour pouvoir convaincre les banques.

Quelles difficultés rencontrez-vous en tant que chef d’entreprise ?

Frédéric Servant : J’ai beaucoup de mal à recruter que ce soit dans la mécanique, la peinture ou la carrosserie. On recherche des personnes avec des compétences et une conscience professionnelle. Je le regrette aujourd’hui, mais c’est compliqué.

Hélène LERIVRAIN

Partager

Retour à la liste

S'abonner à la newsletter